© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Samuel Rousseau au CEAAC, Strasbourg

Communiqué de presse


Samuel Rousseau détourne nos images mentales habituelles au travers d’installations vidéo trompe-l’œil. Il réinsuffle la vie à des rebuts inertes par la magie de l’image animée. Il travaille l’alliance espiègle, questionne (im)pertinemment notre modernité, joue sur la dérivation de nos représentations jusqu’au vertige.


La première collaboration de Samuel Rousseau et du CEAAC remonte à 2009, lorsque l’artiste mène le projet monumental Hélioflore au château d’Andlau (67).


L’espace du centre d’art du CEAAC sera le terrain d’expérimentations de Samuel Rousseau pour y rassembler des pièces reçues lors de sa récente résidence à New-York et des oeuvres plus anciennes qui jouent à associer les nouvelles technologies aux rapports ancestraux de l’humain à son environnement, qu’il soit naturel ou citadin :


La chandelle d’Un peu d’éternité est éteinte et pourtant une flamme apparaît sur l'ombre qu’elle porte ; le P’tit Bonhomme, plus petit qu’une marche d’escalier, tente de s’agripper au nez de marche pour se hisser plus haut ; Constellation de baisers diffuse, telle une boule à facettes, des bisous à profusion.


Lors de cette exposition au CEAAC sera montrée la pièce Brave Old New World que Samuel Rousseau a présentée à la FIAC à Paris lors de sa nomination au prix Marcel Duchamp 2011.









Vue de l’exposition de Samuel Rousseau au CEAAC, Strasbourg, 2011












Exposition du 26 novembre 2011 au 12 février 2012. CEAAC, 7 rue de l’Abreuvoir - 67000 Strasbourg. Tél.: +33 (0)3 88 25 69 70. Ouverture du mercredi au dimanche de 14h à 18h, nocturne le jeudi jusqu’à 20h.



© Samuel Rousseau, Brave Old New World, 2011

Vue de l’exposition de Samuel Rousseau au CEAAC, Strasbourg, 2011

Archives expositions personnelles France

  Samuel Rousseau
  CEAAC, Strasbourg
  26.11.2011 - 12.02.2012

Archives expositions personnelles (R)