Archives expositions personnelles France

Archives expositions personnelles (R)

© Georges Rousse, Anglards, 2016. Tirage photographique sous diasec, 125 x 166 cm.
Courtesy Galerie Claire Gastaud, Clermont-Ferrand

Communiqué de presse


Les Expos d’été du Château de la Trémolière consacrent un maître de la photographie plasticienne. Au printemps 2016, Georges Rousse a réalisé dans le grenier du château de la Trémolière, une de ses célèbres installations in situ. Cette installation monumentale est visible durant toute la durée de l’exposition. Autour de cette installation, est pré­sentée dans les salles du château, une sélection d’oeuvres photographiques de grands formats ainsi qu’une série de dessins originaux.


Habitué à travailler dans des lieux chargés d’Histoire, Georges Rousse a investi le grenier du château et trans­formé l’espace. Imprégné par l’architecture du lieu, par l’histoire du château, en particulier la collection de tapisseries d’Aubusson, il donne ainsi une nouvelle vie à cet espace en construisant une oeuvre éphémère et unique réalisée à partir de papier journaux de presse internationale.

Totalement inédite dans le parcours de l’artiste, cette nouvelle installation ouvre une réflexion autour de la culture médiatique contemporaine. En reprenant l’es­thétique des cartons de tapisseries, elle fait également écho à l’art de la tapisserie qui est célébré au château de la Trémolière. Sur la portée symbolique également, les tapisseries du XVIe siècle étaient des livres graphiques, chaque oeuvre racontant une fable, une légende, une scène de genre ou un haut-fait historique, ici Georges Rousse déroule devant nos yeux tout un pan d’histoire contemporaine internationale à travers ses coupures de presse recouvrant les murs comme des tapisseries modernes.






















































Dossiers  

 







Récents  





































































Résultats de la recherche        Supprimer  Déplacer  Spam    Plus         




















































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































 



Recherche

  































































































Gilles Aillaud  

Important







Marika Prévosto   


À

sandie hatem

 

  


 jul 1 à 2h10 PM  







Gilles Aillaud, Le silence sans heurt du présent





En coproduction avec les Musées des beaux-arts de Rennes et de Saint-Rémy de Provence, cette rétrospective parrainée par la Fondation d’Entreprise Michelin est la première grande exposition consacrée à l’artiste depuis 10 ans. Une cinquantaine de tableaux provenant de grandes collections publiques et privées seront exposés au FRAC Auvergne.



























































.
















 







Note d’intention de Georges Rousse, Anglars-de-Salers, 2016


« La relation du verbe et de l’image est le support de cette installation. Lors de mon repérage dans les combles du Château de Trémolière en Novembre dernier, je n’ai pas ressenti la nécessité d’introduire une forme en couleur dans cet espace de pierre et de bois, vieux de 6 siècles. Il était évident pour moi que le lien de mon installation avec cette demeure historique devait introduire la notion du temps.

Après le premier repérage, j’ai donc souhaité pour marquer le temps qui passe que soient conservés les journaux parus dans la région depuis le début du projet jusqu’à sa réalisation. Ces journaux seraient la matière de la forme que je tracerai. Puis parce que «mon temps» est lui, rythmé par les voyages, j’ai étendu cette recherche à d’autres journaux du monde dont certains que je rappor­tais moi même, comme une manière d’agrandir l’espace par le verbe en introduisant les propos de l’ailleurs.

Dans l’espace j’ai dessiné une forme centrale rectan­gulaire en écho aux tapisseries d’Aubusson exposées au château mais dont la trame serait des mots. Le mot devenant l’axe central du projet, j’ai supprimé toutes les images, en les recouvrant de peinture noire et en orga­nisant une spatialisation entre les images disparues et les textes.

La disparition des images, geste éminemment icono­claste, privilégie donc le texte mais ce dernier parado­xalement est illisible sur la photographie alors que les aplats à répétition créent au final une image « abs­traite », perceptible et compréhensible comme telle.Dans ce nouvel « espace mot », afin de ramener le regard au premier plan, j’ai dessiné des rectangles plus grands qui flottent en avant de la perspective ainsi créée.Les figures du bestiaire fantastique des tapisseries laissent la place à un tableau abstrait. »


C’est avec la découverte du Land Art et du Carré noir sur fond blanc de Malevitch que Georges Rousse choisit d’intervenir dans le champ photographique établissant une relation inédite de la peinture à l’Espace. Il inves­tit alors des lieux abandonnés qu’il affectionne depuis toujours pour les transformer en espace pictural et y construire une oeuvre éphémère, unique, que seule la photographie restitue.

Pour permettre aux spectateurs de partager son expé­rience de l’Espace il présente, dès le début des années 80, ses images en tirages de grand format. Cette oeuvre forte et singulière qui déplace les frontières entre les médias traditionnels s’est immédiatement imposée dans le paysage de l’art contemporain.

Depuis sa première exposition à Paris, à la galerie de France en 1981, Georges Rousse n’a cessé d’exposer et d’intervenir dans le monde entier, en Europe, en Asie (Japon, Corée, Chine, Népal), aux Etats-Unis, au Québec, en Amérique latine... poursuivant son chemin artistique au-delà des modes. Il a participé à de nombreuses biennales – Biennale de Paris, Biennale de Venise, Biennale de Sidney – et reçu des prix prestigieux. Il est représenté par plusieurs gale­ries européennes, dont la galerie Claire Gastaud installée à Clermont-Ferrand, ici intervenante, et ses oeuvres font partie de collec­tions majeures.





© Georges Rousse, Anglards, 2016. Tirage photographique sous diasec, 125 x 166 cm. Courtesy Galerie Claire gastaud, Clermont-Ferrand

  Georges Rousse, Anglards 2016
  Château de la Trémolière, Anglards-de-Salers

  01.06 - 30.09.2016

R

© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2016. Tous droits réservés

Exposition du 1er juin 2016 au 30 septembre 2016. Château de La Trémolière - 15380 Anglards-de-Salers. Tél. : +33 (0)6 44 23 97 29. Ouverture tous les jours sauf le lundi matin, en juin de 14 heures à 19 heures, en juillet-août de 10h30 à 12h30 et de 14h à 19h, en septembre de 14 heures à 18 heures.