© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Bruno Rosier, Le temps de la cité

Communiqué de presse


L’ensemble des travaux de Bruno Rosier s’organise autour d’un vaste projet intitulé A propos du monde. Si, à l’intérieur de ce programme, chaque oeuvre peut fonctionner indépendamment, elles sont reliées entre elles par un réseau de fictions ou de thèmes qui  se superposent et sous-entendent des préoccupations récurrentes : la mémoire, l’identité, la fabrication du réel, le théâtre du monde et son appréhension.


Faisant appel à des techniques diverses telles que la photographie, la vidéo, le dessin ou l’installation, ses compositions naviguent dans un monde poétique, volontairement complexe et non dépourvu d’un certain humour...


Le temps de la cité


Bruno Rosier est en résidence à la Mostra pour une période de deux ans (sept. 2011 - sept. 2013). L’exposition Le temps de la cité introduit cette résidence en proposant des travaux personnels de l’artiste. Des pièces qui constituent la cartographie mémorielle de A propos du monde et d’où découle une grammaire formelle qui sert de trame aux propositions suivantes, une sorte de catalogue support (Les Soiries Tunalma) où s’entrecroisent des thématiques diversesn ici axées sur le temps et l’espace.


De la mémoire et sa fabrication (vidéos, photos, collages...) on passe au problème du temps et de son appréhension, voire de sa manipulation dans un espace précis, ici la ville, le tissu urbain.


On en arrive au thème de la résidence de Bruno Rosier : le temps de la cité. Il se traduira par la création de Hop, l’horloge publique de Givors. Le public est invité à y participer, grâce à un dispositif installé à la Mostra.



   

   



 

















Exposition du 9 novembre au 17 décembre 2011. La Mostra, 3 rue du Suel - 69700 Givors. Tél.: +33 (0)4 72 49 18 18. Ouverture les mercredi et samedi de 15h à 18h.




Hop, l’horloge publique de Givors

La problématique générale de la résidence de Bruno Rosier est le temps de la cité. Elle se traduira par la construction d’une horloge publique, appelée Hop, qui sera composée de 6 grands écrans viféo et qui, à  terme, sera visible de tous. Hop affiche l’heure, 24h/24, grâce à des programmes allant de 1 minute à 1 heure, synchronisés et diffusés sur les écrans.

Mais ces programmes sont spéciaux : ils seront réalisés par la population de Givors. Tous les habitants, toutes les structures de la ville sont invités à participer, individuellement ou collectivement.

Les créations seront réalisées lors d’ateliers ou d’événements ponctuels conduits par Bruno Rosier. Toutes les pratiques sont sollicitées (expression corporelle, collage, land art, dessins... Et bien sûr photo et vidéo).

Si la contrainte visuelle est la lecture de l’heure, Hop constitue surtout une réflexion sur le temps, celui de la cité, où chacun participe au mécanisme général, Hop sera donc à l’image de la ville, dans son rythme, dans son tempo.

Le projet a aussi pour ambition d’être plus qu’une horloge fixe : les séquences diffusées sur l’objet final sont également vouées à passer par d’autres canaux : télévision, Internet, applications pour smart phones, etc...

Archives expositions personnelles France

  Bruno Rosier, Le temps de la cité
  La Mostra, Givors
  09.11 - 17.12.2011

Archives expositions personnelles (R)